La priorité donnée aux petits Toulousains

Petite enfance

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous avons mis en place, dans les crèches municipales, des actions de prévention autour de la santé : dépistage des troubles visuels et auditifs, sensibilisation aux risques que présente l'utilisation des écrans chez les tout petits.
  • Nous formerons et accompagnerons toutes les directrices des structures Petite Enfance et leurs personnels sur l’impact de l’omniprésence des écrans dans la vie quotidienne et pour proscrire leur usage chez les 0-3ans
  • Nous avions prévu de créer des crèches à horaires atypiques. Il s'est avéré que le besoin n'était pas aussi important qu'envisagé. Toutefois, pour répondre aux familles en besoin d'horaires atypiques, nous avons augmenté la subvention allouée au dispositif POP IN qui permet la garde d'enfants à domicile sur des horaires atypiques ou pour les situations d'urgence.
  • En 2015, nous avons mis en place l'anonymat des dossiers de demandes de place en crèche avec une publication sur le site internet de la Mairie du bilan de la Commission d'Admission Unique pour plus de transparence dans l'attribution des places en crèche.
  • Depuis 2017, nous proposons aux enfants, des journées entières de mode de garde pour ceux qui sont en "accueil occasionnel" en leur donnant la possibilité de manger à la crèche.
  • Pour donner la possibilité aux parents de choisir le mode de garde de leurs bambins, nous avons, dès mars 2016, développé les crèches mixtes privées-publiques par l'achat de berceaux.
  • La lecture est un éveil essentiel qu'il est important d'encourager et d'entretenir. C'est pour cela que nous avons favorisé l'acte de lire, notamment pour des publics spécifiques. Pour nos bambins entre 0 et 3 ans et leurs parents, nous avons mis en oeuvre dans toutes les bibliothèques, le Petit printemps, qui a lieu chaque année au mois de mai. Nous avons également développé dans les bibliothèques, l'accueil de groupes de crèches et d'assistantes maternelles.
  • Nous avions prévu de créer une allocation municipale compensatrice pour les parents contraints d'avoir recours à une assistante maternelle libre. Il s'est avéré que la plupart des grandes villes françaises n'ont pas mis en place une allocation de ce type en raison de son coût et de la difficulté pour choisir les familles bénéficiaires. Les tarifs des assistantes maternelles étant libres, il est donc difficile pour une collectivité de faire de l'ingérence sur des contrats passés entre les parents-employeurs et l'assistante maternelle.
  • Nous avons mené un diagnostic sur la qualité de l'air intérieur dans les écoles et les crèches pour élaborer un plan de prévention dans le respect de la réglementation en termes d'environnement.
  • Pour répondre à la demande de la CAF, nous mettons en application la Prestation Service Unique horaires versée par la CAF sur les établissements Petite Enfance ville et CCAS.
  • Nous soutenons la garde à domicile et souhaitons optimiser et étendre les accueils collectifs dans les Relais Assistants Maternels.

Éducation

  • La collectivité a fait un choix d'une ampleur inédite : construire 10 écoles neuves d'ici à 2020. 6 groupes scolaires ont ouvert depuis 2016 (Guilhermy 2016, Niboul 2017, Fleurance 2018, Veil 2018, Borderouge 2019, De Gaulle-Anthonioz 2019). 4 autres sont en cours de chantier (Germaine Tillion, Georges Mailhos, Jean Zay, Grand Selve).
  • Parallèlement, 5 extensions et 5 grosses réhabilitations d'écoles existantes seront réalisées sur le mandat.
  • Un budget d'investissement total de 225 millions d'euros sera consacré aux écoles publiques entre 2014 et 2020.
  • Afin de favoriser la réussite éducative, l’intégration et la socialisation des enfants vivant dans la grande précarité, nous avons mis en place en juin 2019 l’exonération des tarifs des Centres de Loisirs Associés à l’Ecole (CLAE). Cette mesure de solidarité concerne environ 1 500 enfants toulousains.
  • En 2016, nous avons créé le printemps éducatif de Toulouse.
  • Nous allons établir un parcours éducatif citoyen.
  • Le confort de nos écoliers étant une priorité, nous avons engagé une réduction de l'utilisation des algecos.
  • En 2016, nous avons créé le Parlement éducatif de Toulouse.
  • En novembre 2018, nous avons signé le nouveau Projet Éducatif de Territoire afin de mettre l'enfant et sa famille au coeur du dispositif.
  • En 2015, nous avons revu les tarifs pour plus de cohérence et de justice.
  • Depuis l'année scolaire 2014/2015, nous avons mis en place des procédures transparentes d'affectation des élèves dans les écoles.
  • L'école étant cogérée par l'Éducation Nationale et la Ville, nous avons amélioré le partenariat afin de gagner en qualité et en rapidité d'information. Des formations conjointes sur la sécurité ont notamment été mises en place.
  • En 2014, nous avons créé des Bassins scolaires afin de gérer la forte démographie toulousaine.
  • Nous avons créé la Lettre des Ecoles afin de mieux communiquer des informations aux parents.
  • Nous avons rétabli le contrôle de l'instruction à domicile qui est une obligation légale.
  • Nous prenons une part active aux réseaux reconnus en matière éducative comme le Réseau Français des Villes éducatrices et France urbaine.
  • En 2015, nous avons mis en place la facture unique pour les familles, quel que soit le nombre d'enfants, dans le but de diminuer le coût généré par ce double envoi et de simplifier l'information pour les familles.
  • Nous travaillons à la création de locaux mutualisés Écoles/CLAE avec la création d'interclasses, accessibles depuis les classes et depuis le couloir.
  • Depuis 2017, comme nous l'avions envisagé, des seniors viennent déjeuner avec les enfants dans plusieurs écoles afin de favoriser le lien intergénérationnel.
  • La Mairie de Toulouse a décidé le maintien de la semaine scolaire de 4,5 jours (contre 4 jours dans la plupart des communes), plus conforme aux rythmes de l'enfant. Ce choix s'accompagne d'une offre d'activités péri et extrascolaires de qualité. Un budget annuel de 44 M€ y est consacré. La participation moyenne des familles est de 10%.
  • En 2018, 14 158 enfants ont suivi un parcours "Passeport pour l'Art. Cette année scolaire, 695 classes en bénéficient (contre 552 en 2013), un dispositif municipal qui permet aux élèves de la grande section de maternelle au CM2 de bénéficier de parcours culturels et artistiques entièrement gratuits.
  • Parce que nous sommes attentifs au vivre ensemble, nous avons oeuvré en faveur d'une forte augmentation du nombre d'enfants en situation de handicap accueillis dans les centres de loisirs. En 2014, les CLAE et les accueils de loisirs en accueillaient 300 par an. En 2018, nous en avons accueilli 626 !
  • Afin de pouvoir répondre dans les 10 ans à venir aux besoins liés à la démographie en matière d'écoles, nous avons mis en place un travail de réserve foncière dans tous les quartiers.
  • Dans un souci de protéger la santé de nos enfants et du personnel sur le temps du repas à l'école, dès 2015, nous avons mis en place un plan d'actions pour lutter contre le bruit à la cantine en créant un guide ainsi qu'en accompagnant sur des actions éducatives.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous avons poursuivi le soutien scolaire après l'école par les ateliers étude et les ateliers libres gérés par les CLAE afin de mettre l'enfant et sa famille au coeur du dispositif. En 2018, ce sont 11 600 élèves qui ont bénéficié d'accompagnement pour l'aide aux devoirs.
  • Pour faciliter la vie des parents lors de la facturation des services consommés par les enfants, nous avons lancé en juin 2017 un audit de la facturation par la collectivité.
  • Nous envisageons de créer un environnement numérique de travail pour toutes les écoles de Toulouse afin de fluidifier le contact avec les parents.
  • Nous travaillons à la création d'îlots de fraîcheur dans les dortoirs, les cantines et salle de motricité dans toutes nos Écoles neuves pour un meilleur confort des enfants et nous mettons en place des brasseurs d'air dans les salles de classe pour faire baisser la température ressentie.
  • Nous travaillons à la sécurisation de nos écoles en lien avec l'Éducation nationale. Cela se traduit par des formations conjointes lancées en 2016, des exercices conjoints et des diagnostics partagés.
  • Depuis 2015, nous exonérons du paiement du temps de midi les familles les plus fragiles.
  • Pour l'année 2016/2017, nous avons mis en oeuvre un règlement des prestations périscolaires plus précis.
  • Nous avons rétabli une bonne gestion de la caisse des écoles qui permet de pérenniser son rôle auprès des familles.
  • Nous avions envisagé la mise en place de stages de remise à niveau pendant les vacances en partenariat avec les grandes écoles mais l'Éducation Nationale l'a organisé avec des enseignants volontaires pendant les vacances d'été.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous avons inclus un projet d'éducation à la santé et à l'hygiène dans les CLAE afin de mettre l'enfant et sa famille au coeur du dispositif.
  • Dès novembre 2014, nous avons travaillé sur la qualité d'accueil des Centres de Loisirs Associés à l'Ecole (CLAE) en mettant en place le Projet Éducatif de Territoire (PEDT) ainsi qu'une Charte modernisée dédiée. Le PEDT et l'ensemble des actions qui y sont liées ont été reconnus comme faisant partie des meilleures pratiques européennes par l'Institut Européen d'Administration Publique (EPSA 2017).
  • Afin d'améliorer l'accueil de l'enfant en situation de handicap, nous avons revu les conditions d'accueil et créé des postes d'accompagnant vie loisirs. Nous avons revu tout le dispositif d'inclusion des enfants avec les équipes d'animation. 982 enfants ont été accueillis sur le temps périscolaire et 594 dans les accueils de loisirs en 2018
  • Nous avions souhaité mettre en place un Service Minimum d'Accueil dans les écoles en cas de grève, à raison d'un par secteur de Toulouse. Cependant, seules des informations fragmentaires et dans des délais restreints sur les prévisions de grève sont communiquées à nos services par l'Education Nationale et nous ne bénéficions pas de contrepartie financière de la part de l'Etat. Nous parvenons néanmoins à l'heure actuelle, à ouvrir au moins plusieurs sites d'accueil pour mailler Toulouse de façon acceptable.
  • Nous avons mis en oeuvre le dispositif « 6tés sports » qui fait intervenir des éducateurs auprès des enfants des CLAE des quartiers prioritaires. L'ambition est de leur permettre de découvrir une discipline sportive en se situant sur le champ préventif en santé, luttant contre la sédentarité et favorisant la mixité mais aussi de s'approprier les installations de leur quartier. Nous avons, en outre, augmenté les créneaux d'intervention de ces animateurs.
  • Pour former les élèves à maîtriser les outils numériques et ainsi, préparer les futurs citoyens à vivre dans une société où l'environnement technologique évolue constamment, nous avons engagé, dès 2015,un grand plan numérique pour équiper les classes des cycles 3 et nous passerons ensuite au cycle 2. C'est un investissement pluriannuel de plus de 5 M€. En juin 2019, 92% des classes sont connectées, 100 % le seront fin 2019. Le ratio d'équipement dans nos écoles est d'un ordinateur pour 7 élèves alors que la recommandation nationale est de 1 équipement pour 10 élèves.
  • Depuis 2014, nous avons effectué 390 recrutements : 176 ATSEM et 214 adjoints techniques qui assurent le ménage et la cantine. Cet effort traduit l'engagement de la municipalité en faveur de l'éducation et la volonté d'offrir aux enfants les meilleures conditions d'accueil dans les écoles. A cela s'ajoute le recrutement de 150 ATSEM que la Mairie de Toulouse organise actuellement pour les écoles maternelles. Ce sont au total 1 000 ATSEM qui travaillent au sein de 550 classes quand la loi n'en prévoit qu'une par école.

Jeunesse

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • La Direction des Sports a noué un premier partenariat avec la Mission Accueil Jeunes afin de proposer des activités sportives le mercredi en période scolaire (sports de glace, tir à l'arc et golf), une rando vélo itinérante le long du Canal du Midi à l'été 2018, et un second partenariat avec les clubs de prévention.
  • Nous avons créé 8 nouveaux points d'accueil pour rendre les accueils de loisirs élémentaires plus accessibles aux familles (souplesse et proximité).
  • Nous avons ouvert 2 séjours de vacances supplémentaires en Corse et en Espagne
  • Nous avons doublé l'accueil des enfants en situation de handicap dans les accueils de loisirs (594 enfants accueillis en 2018)
  • Nous avons amélioré l'accès aux mini séjours depuis les accueils de loisirs en supprimant le supplément financier.
  • Nous avons facilité l'accès des fratries en Séjours de Vacances (tarif dégressif)
  • Nous avons relocalisé la participation de la Mairie dans le cadre des nouveaux conventionnements avec les 46 opérateurs associatifs du loisirs (ludothèques et Accueil de Loisirs)
  • Depuis 2016, nous menons, auprès des pré-ados et des ados, des actions de sensibilisation aux dangers de l'alcool et aux conduites addictives dans les centres de loisirs et les structures d'Accueil des Jeunes.
  • Nous nous étions engagés à développer les équipements de centres de loisirs. Ainsi, plus de 450 places ont été ouvertes depuis 2014.
  • En mettant en place une nouvelle grille tarifaire plus équitable, nous avons augmenté la fréquentation des centres de vacances et de loisirs.
  • Dès l'été 2017, nous avons mis en place une offre de réduction de 25% dès le deuxième enfant pour les départs en colonie ainsi que la forfaitisation pour les premiers départs en mini-séjours, si l'enfant est inscrit en accueil de loisirs.
  • Nous développons les équipements sportifs de proximité dans les quartiers en faveur des jeunes de 7 à 15 ans, avec l'aide d'éducateurs sportifs : multi activités, roller, escalade.
  • Un nouveau découpage des cycles d'apprentissage des cours de natation, dans le cadre scolaire, a été mis en place. Il permet d'accueillir davantage de classes notamment dans la configuration d'un plan piscine avec des bassins fermés. Une nouvelle façon d'attribuer les créneaux aux écoles ainsi qu'un fonctionnement rationalisé avec les écoles et les transporteurs permettent d'optimiser les déplacements des élèves en bus et de baisser de 20% les annulations de cours de dernière minute.
  • Les clubs conventionnés participent désormais aux actions de la mairie. Une quinzaine d'entre-eux proposent aux enfants et adolescents des animations qui s'intègrent dans les stages sportifs gratuits et payants.

Cuisine centrale

  • La collectivité a revu la grille des participations des familles au coût du repas à la cantine scolaire, au bénéfice des classes moyennes (revenus mensuels entre 914 et 2 800 €). Un réel progrès pour le pouvoir d'achat des familles.
  • Dans le double objectif de transparence de ce qui est servi dans l'assiette de nos enfants à la cantine et afin d'équilibrer leur alimentation, nous avons créé l'application « Qui dit miam ». Elle permet aux parents de prendre connaissance en quelques secondes des menus de la cantine et de la composition de chaque plat via les fiches techniques des produits et propose également des suggestions pour les repas du soir (qui complète l'équilibre alimentaire journalier en fonction des menus proposés le midi dans les restaurants scolaires).  
  • Afin d'améliorer la qualité des produits servis à nos enfants dans les cantines, nous avons introduit début 2017 de la viande labellisée, fait livrer des baguettes biologiques tous les jours en intégrant 3 artisans boulangers tout en recherchant en permanence de nouveaux produits locaux (et bio quand cela existe). En 2019, ce sont les produits de substitution bio qui ont fait leur apparition dans les menus.
  • Afin d'informer et aider les parents d'élèves, nous diffusons environ une fois par mois des informations sur les menus des cantines, dans le focus « le saviez vous ? » de notre site internet toulouse.fr.
  • Nous avons mis en place des menus « animation » : RIO LOCO, Menu bas carbone « 2foisbon », Semaine de l'Europe, Semaine du goût qui rencontrent toujours un franc succès.
  • Nous allons réorganiser la production de la cuisine centrale pour permettre de gagner du temps de fabrication afin de reprendre en production des plats achetés « tout prêts » et permettre une plus grande diversité de recettes sur les entrées et les substitutions notamment.
  • Nous expérimentons les barquettes végétales dans les cantines en substitution aux contenants en plastique.
  • Nous souhaitons poursuivre le travail engagé pour l'amélioration de la qualité des produits utilisés par notre cuisine centrale, qui élabore 33 000 repas par jour en travaillant chaque jour sur les assaisonnements, les recettes...
  • Nous avons créé et systématisé la possibilité de prendre un repas sans viande dans toutes les écoles de Toulouse depuis septembre 2015.
  • Nous avons signé un partenariat d'un an avec le chef Tournié pour l'année scolaire 2016-2017 afin qu'il propose un menu gastronomique par mois en travaillant à de nouvelles recettes avec notre cuisine centrale. Depuis, ce sont les cuisiniers de la Cuisine centrale qui ont pris le relais et préparent chaque mois un menu "gastronomique".