Mieux se déplacer au quotidien

Transport du quotidien

  • Pour irriguer l'ensemble de l'agglomération, 10 lignes de bus rapides "Linéo" auront été déployées entre 2014 et 2020. Bus à haute performance, circulant 19h/24, avec une fréquence de passage élevée, les Linéo L1, L2, L3, L6, L7, L8 et L9 ont rencontré immédiatement un très grand succès et transportent déjà 88 000 voyageurs par jour. La Lineo 4 sera mise en service en septembre 2019 et la Lineo 5 en décembre 2019.
  • Elargissement en cours de la rocade qui passe de 2x2 à 2x3 voies entre Lespinet et Rangueil.
  • De nouvelles voiries permettent de fluidifier le trafic automobile. C'est le cas de l'échangeur de Borderouge inauguré en janvier 2017 ou de la mise à 2x3 voies du périphérique entre Lespinet et Rangueil dont les travaux ont démarré en 2018. La Jonction Est, projet d'échangeur sur rocade à proximité de la Cité de l'espace, dont les travaux démarreront en 2020 sera mis en service en 2022. Enfin, les études d'aménagement du boulevard Eisenhower sont en cours.
  • + 30% c’est la progression des investissements de Tisséo sur ce mandat par rapport au précédent (1,12 milliard d’euros entre 2014 et 2020 contre 857 millions d’euros entre 2008 et 2014.
  • Une nouvelle ligne de bus pour relier la gare de Colomiers et l'Oncopole sera mise en service en 2021.
  • D'ici fin 2019, pour réduire l'empreinte carbone, la navette aéroport passera au tout électrique. Les bus au gaz naturel, moins polluants, sont désormais majoritaires dans la flotte de TISSEO.
  • Nous l'avions promis : dès novembre 2014, nous avons ouvert le métro jusqu'à 3h du matin les vendredis et samedis soirs. Ce prolongement d'horaires rencontre un très grand succès avec plus de 7 millions de voyageurs qui en ont profité depuis 2015. Des résultats qui encourage TISSEO à étendre le dispositif au jeudi soir à l'horizon 2020.
  • Nous travaillons avec Tisséo à identifier et réaliser une trentaine de points rencontre de covoiturage. 80 points de covoiturage sont en service dont 51 aménagés en 2018, et 15 parkings de covoiturage sur le territoire desservi par Tisséo
  • Avec Tisséo, nous avons engagé un programme d'amélioration de la gestion de 7 Parcs Relais (P+R) à accès contrôlé en remettant en service les barrières d'accès de 6h à 20h permettant d'en contrôler l'usage ; début 2017, nous avons, également, engagé une campagne de communication, puis de verbalisation, qui a permis de ramener le nombre de véhicules nocturnes sur ces P + R à environ 150 contre 1 000 auparavant. La capacité disponible le matin pour les usagers quotidiens du réseau Tisséo a ainsi été augmentée de 850 places !
  • Nous avons intensifié les initiatives et la concertation pour favoriser l'accessibilité selon les handicaps aux transports en commun dans le cadre du Schéma Directeur d'Accessibilité Programmé en lien étroit entre la Mairie de Toulouse, Toulouse Métropole et Tisséo. Par exemple, nous avons notamment continué d'assurer le service Mobibus, tout en le réorganisant pour maîtriser son coût (27 €/HT par déplacement pour une participation de l'usager d'environ 1,5 € HT).
  • Nous nous étions engagés à accompagner le doublement partiel de la voie ferrée entre Arènes et Colomiers (ligne C) : considérant la réalisation de la 3ème ligne de métro à l'horizon 2024 comme concurrentielle vis-à-vis du projet ferroviaire à l'étude, les partenaires ont pris acte de ne pas poursuivre les études d'achèvement du doublement de la voie entre Arènes et Colomiers.
  • Nous souhaitions maintenir la gratuité des transports en commun pour les Seniors mais, à la demande de la Chambre Régionale des Comptes, qui a jugé la grille tarifaire en vigueur comme l'une des plus injustes de France, d'une part, et afin d'introduire à Toulouse une tarification solidaire calculée sur les revenus, d'autre part, a été instauré un tarif progressif pour les Seniors qui reste l'un des plus bas de France (allant de 70% de réduction à la gratuité).
  • Nous nous étions engagés à développer les zones apaisées : fin 2016, le territoire des 37 communes de Toulouse Métropole compte 709 km de zones apaisées (zones 30, zones de rencontre, aires piétonnes), soit 54 km supplémentaires par rapport à fin 2015. Nous poursuivons cet effort car le développement des zones apaisées a un réel impact sur la baisse des accidents corporels de la route : une baisse moyenne de 42% des accidents corporels a été constatée sur les voies de Toulouse Métropole réglementées en zone 30.
  • Nous avons développé l'offre de bornes de recharge pour les véhicules électriques ou hybrides rechargeables par plus d'une dizaine de créations réparties sur tout le territoire, et soutenons les initiatives d'autopartage. Dans une logique d’équité territoriale, Toulouse Métropole a réalisé l’implantation de bornes de charge accélérées 22kVA sur de nombreuses communes. A Toulouse, deux bornes de charge rapide ont été installées à Marengo et à Caroline Aigle.
  • Nous envisageons avec Tisséo de déployer le Wi-Fi dans les bus Linéo et le tramway : la phase d'étude détaillée préalable à la réalisation se met en place avec un objectif d'équipement dans le courant de l'année 2019.
  • Dans le cadre du Schéma Directeur d'Accessibilité Programmé en cours, et en lien étroit avec la Métropole et Tisséo voyageurs, nous avons travaillé à la création d'un dispositif d'aide au déplacement sur les lignes du métro, des personnes atteintes d'un handicap mental ou cognitif avec création de visuels de reconnaissance des stations du métro. Ce dispositif a été mis en oeuvre fin 2017.
  • Depuis novembre 2017, l'installation de la 4G fait du métro toulousain le premier réseau de métro de France 100% connecté en très haut débit. Nous allons avec Tisséo mettre à profit le réseau 4G pour améliorer l'information voyageurs.
  • Afin de faire évoluer la flotte de véhicules des transports publics vers l'emploi d'énergies propres (GNV ou électriques), le programme de dé-diéselisation du parc bus Tisséo s'est poursuivi. Ainsi en juillet 2016, ce sont 25 bus articulés hybrides qui ont été mis en service sur le Linéo 1 et en juin 2017, 27 bus articulés GNV ont été mis en service sur les Linéo 6 et 7. L'engagement de développer les bus électriques dans le centre-ville s'est, par ailleurs, poursuivi grâce à l'acquisition de 50 à 80 bus propres en 2018 et 2019. Et d'ici à fin 2019, les 6 bus qui assurent la navette aéroport passeront au tout électrique.
  • Nous souhaitions « créer une ligne de bus circulaire autour du périphérique sur la bande d'arrêt d'urgence reliée aux lignes de bus et de métro existantes » : cette proposition a été examinée et considérée techniquement comme impossible à mettre en oeuvre en l'état. Le plan Mobilités et la 3eme ligne de métro notamment, apporteront des solutions plus efficaces.
  • Pour favoriser une logistique urbaine durable et innovante, nous avons multiplié les initiatives : adoption d'une nouvelle Charte Livraisons en 2017 favorisant, notamment, les motorisations alternatives (électrique, GNV), mission d'élaboration d'un Plan de Déplacement Marchandises dans le cadre d'un contrat de recherche entre Toulouse Métropole, l'ANR et le laboratoire LISST-CIEU de l'Université Toulouse Jean-Jaurès, nouvelle délégation de service public pour la gestion du Marché d'Intérêt National et le Centre Routier de Fondeyre qui se positionne comme un site majeur de développement de la logistique du dernier kilomètre.
  • Nous nous étions engagés à « Réaliser un inventaire de la mobilité dans chaque quartier » : le Projet Mobilités 2020/2025/2030 de l'agglomération toulousaine y répond après une large concertation menée de 2015 à 2017. Ainsi, nous avons décidé, d'une part, de renforcer l'offre en transports en commun équivalent à +28 millions de déplacements par an et d'autre part, d'adapter l'offre de lignes correspondant à +21,6% de fréquentation.

Déplacements doux

  • Le Plan Vélo se déploie : 68,8 km d’aménagements cyclables créés depuis 2015, près de 600 km sont aujourd'hui accessibles sur le territoire de la Métropole dont 322 km sur Toulouse. C'est un investissement de 32,3 M€ sur le mandat.
  • Toulouse Métropole a mis en place une prime à l'acquisition d'un vélo électrique (jusqu'à 200 €) sous condition de ressource. Un progrès pour le pouvoir d'achat des Toulousains !
  • Nous poursuivons le déploiement du plan vélo jusqu'en 2020. 6 M€ par an lui ont été consacrés jusqu'en 2017 puis 7,3 M€ en 2018 et 2019.
  • Nous avons rénové et réaménagé 2,7 km de digues de Garonne avec des continuités piétonnes et cyclables.
  • Du côté d’Airbus, un plan de voirie dédié donne ses premières réalisations, comme la création de la voie d'accès au fil d'Ariane depuis la rue Vélasquez et bientôt la création du débouché de la rue Dieudonné-Costes sur l'A621, permettant d'améliorer les accès au site fréquenté quotidiennement par nombre d'automobilistes.
  • Nous améliorons l'offre à destination des cyclistes grâce aux services de la Maison du Vélo qui propose 370 vélos à la location de moyenne et longue durée et à Vélô'Toulouse qui propose 2600 vélos à la location de courte durée répartis sur 283 stations, 30 000 usagers par an y sont abonnés. 7700 places de stationnement vélo sont disponibles sur la ville, complétées par 10 parcs longue durée dotés de 1700 places au total.
  • Depuis l’été 2018, Indigo Weel a déployé progressivement son activité de location de scooters électriques en libre service au centre ville de Toulouse. 110 scooters électriques en libre service constituent une alternative aux véhicules particuliers et polluants.
  • Deux démonstrateurs du véhicule autonome Easymile ont été déployés en 2017 et 2018 pour une durée cumulée de 12 mois sur deux sites : à Pibrac et sur les Allées Jules Guesde à Toulouse. Deux nouveaux sites sont concernés en 2019 : Oncopole (projet EVRA) + zone aéroportuaire (dans le cadre du projet européen COMMUTE).
  • La tarification selon les ressources (prenant en compte les revenus des jeunes) introduit plus de justice et permet à Toulouse de proposer le réseau de transports en commun le plus généreux de France.

Stationnement

  • Pour que la vie culturelle nocturne de centre-ville ne soit pas réservée à ceux qui y vivent, un forfait nocturne avantageux à 5 euros dans les parkings municipaux a été mis en place.
  • Nous avons poursuivi à l'été 2017 les concertations relatives aux extensions des zones à stationnement payant avec tarification préférentielle pour les résidents dans différents quartiers de la ville comme par exemple pour le quartier Ste Lucie et Roguet, le quartier des Amidonniers, les quartier Marengo et Terre-Cabade, au bas du quartier de Guilheméry.
  • A titre expérimental, nous avons rendu visible et connue l'offre vacante de stationnement dans les immeubles d'habitations sociales en 2016 sur les quartiers centraux de Toulouse. L'expérience ayant répondu à l'attente de nombreux automobilistes à la recherche d'emplacements de stationnement à louer, nous avons depuis février 2017 étendu ces initiatives sur 7 communes de la Métropole.
  • Nous avons lancé le projet de dépénalisation du stationnement en janvier 2016
  • Nous avons modernisé l'ensemble du parc horodateur notamment pour permettre la possibilité du paiement par carte bancaire ou par l'application Parknow.