Respecter l’identité toulousaine

Urbanisme

  • La collectivité a confié à six architectes-urbanistes le soin d'élaborer un plan de développement sur chacun des six secteurs de la ville. Il s'agissait de concilier le besoin de construction de nouveaux logements et la préservation de la spécificité et de la qualité de vie de nos quartiers. Ce travail s'est traduit par la publication en mars 2018 du Manifeste pour un Projet Urbain au service des Toulousains. Dans son prolongement, le Plan Guide "Toulouse ville rose, ville verte" présenté en mars 2019 émet des propositions pour un urbanisme qui s'attache à 5 objectifs : développer la nature en ville, soigner l'espace public, faciliter les déplacements, accompagner l'économie, valoriser le patrimoine.
  • Conçu à l'échelle de la métropole, un nouveau Plan Local d'Urbanisme intercommunal et de l'Habitat a été approuvé en Conseil de la Métropole le 11 avril 2019. Il permettra de modérer la hauteur et la capacité de chaque nouveau programme immobilier là où c'est nécessaire, rue par rue, quartier par quartier, selon le type d'habitat existant et selon les voiries et équipements publics disponibles.
  • Le développement urbain nécessite aussi de concevoir des projets structurants à l'échelle de l'agglomération. C'est ainsi que Toulouse Métropole a conçu le Grand Parc Garonne qui a pris corps sur Toulouse (avec le réaménagement des ports Viguerie et de La Daurade ou encore de la place St Pierre mais aussi la métamorphose de la pointe Nord de l'île du Ramier en espace de nature inauguré en juillet 2018. Enfin, c'est la restauration des murs-digues Saget qui s'achève en 2019. Hors Toulouse, c'est à Blagnac, Gagnac-sur-Garonne et Beauzelle que de nouveaux espaces de nature ont été aménagés.
  • La pièce maîtresse du projet Grand Parc Garonne restera le réaménagement de l'île du Ramier en zone verte et de loisirs. En octobe 2018, les grandes orientations d'aménagement à l'horizon 2030 ont été présentées.
  • Adoption de nouvelles règles d’urbanisme pour les nouvelles constructions (PLUi-H) afin de respecter l’identité de notre ville et l’équilibre de nos quartiers (avril 2019).
  • Concrétisation du Grand Matabiau, (ToulouseEuroSudOuest) un projet de 135 hectares qui, outre la rénovation et l’agrandissement de la gare, prévoit la création de 3 000 logements (dont 35 % en locatif social et 10 % en accession sociale), des bureaux, des commerces, des services, des équipements publics (crèche, gymnase, groupe scolaire), un nouveau parc et l’aménagement des berges du Canal du Midi.
  • Nous avons intégré le Programme Local de l’Habitat dans le PLU intercommunal, le PLUi-H approuvé le 11 avril 2019, pour renforcer l’opérationnalité de la politique métropolitaine de l’habitat et garantir, à l’échelle des 37 communes, une meilleure cohérence entre le développement de l’habitat, le niveau de desserte en transports en commun et la qualité d’équipement et de service des territoires. Ce PLUi-H apporte aussi de nouveaux engagements qualitatifs, notamment dans la continuité du travail sur la qualité d’usage, avec la signature d’une « charte de l’accessibilité des logements », pour les personnes en situation de handicap (délibération avril 2019). Ce travail de fond, en articulation avec les autres axes de développement de l’accessibilité, permettra d’élargir la démarche toulousaine vers un label « Toulouse Métropole Accessible »
  • Nous nous étions engagés à mettre en oeuvre des ateliers de concertation pour les opérations d'urbanisme et d'aménagement importantes. Cet engagement est tenu depuis 2014 avec de nombreuses concertations menées ou toujours en cours comme pour les opérations au Grand Selve (projet interrompu, discuté et modifié en conséquence), de la Cartoucherie (concertation permanente), de l'ex CEAT (depuis 2017), de Bordeblanche (urbanisation revue à la baisse en 2016) de Malepère (depuis 2016), Paleficat (initiée depuis 2016), Toulouse Euro Sud Ouest à Matabiau (multiples ateliers et réunions publiques), Montaudran (concertation intensifiée depuis 2014), ...
  • Nous proposions un projet global d'aménagements des entrées de ville ; celles-ci sont conduites, ponctuellement, au gré des opportunités.
  • Nous avons renouvelé et engagé l'élargissement du dispositif de coopération inter Scot au cours du 1er semestre 2017.
  • Dans le cadre de l'Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Toulousaine, nous avons élaboré en 2015 et engagé le « projet d'agence AUA/T 2020 » qui notamment a permis l'adhésion de nouveaux partenaires (CA de l'Albigeois en 2015, SCoT Gers en 2017, Castelnaudary-Lauragais-Audois en 2017), et diverses initiatives de diffusion d'informations à ses membres.
  • Nous avons participé à la création de Comités d'Enseignes en partenariat avec les Chambres Consulaires afin d'établir une véritable stratégie de redynamisation commerciale et urbaine sur des secteurs prioritaires.
  • Afin de mieux appréhender les identités urbaines de nos quartiers, nous avons conduit des études d'urbanisme sur toute la ville  une première ! - pour identifier les typologies de territoire : territoires à préserver (patrimoine), à accompagner, à renouveler, à restructurer dans l'objectif de préparer le PLUi-H approuvé en avril 2019, de définir le projet urbain de Toulouse et mieux traduire l'engagement pris de densité modérée de l'urbanisation.
  • Nous avions engagé l'inventaire des maisons « Toulousaines » les plus remarquables et du patrimoine bâti protégé pour le prendre en compte dans le PLUi-H.
  • Nous avons élaboré le Schéma d'Organisation des Territoires de l'Économie à l'échelle de la Métropole pour donner une vision prospective des disponibilités foncières et immobilières nécessaires à la croissance de notre territoire et y répartir les activités économiques. Il définit 19 zones d'action dont 5 majeures : l'Oncopole, Toulouse Aerospace, ToulouseEuroSudOuest, Francazal et la plate-forme aéroportuaire.
  • Nous avons mis en oeuvre une stratégie d'aménagement commercial au niveau de la Métropole à travers l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme intercommunal et de l'Habitat (PLUi-H) : mise en place de linéaires de protection des commerces dans les centralités de proximité et définition des zones d'accueil préférentielles pour les commerces. Apport d’ingénierie sur cette thématique pour les 37 communes de la Métropole
  • Le nouveau Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI) de la Métropole, document réglementaire de valorisation et de préservation du cadre de vie et de la qualité paysagère, a fait l'objet d'une enquête publique en 2018 pour une application en 2019 aprés avoir été approuvé par le Conseil de la Métropole le 11 avril 2019.
  • Nous souhaitions proposer une « Charte des bonnes pratiques de l'aménagement urbain » : les préconisations issues des études urbaines et qui accompagnent la mise en oeuvre du Plan Local d'Urbanisme intercommunal et de l'Habitat notamment, y répondent.
  • Nous poursuivons la collaboration avec un Architecte conseil de la mairie et de la métropole.