Une ville de plus en plus verte

Développement durable

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Le Campus d'Innovation Toulouse Aerospace sera une véritable vitrine de la Smart City avec une gestion énergétique exemplaire qui repose sur un système innovant d'incinération des déchets et de récupération de la chaleur émise par le supercalculateur implanté sur le site.
  • Le Campus d'Innovation Toulouse Aerospace sera une véritable vitrine de la Smart City avec un dispositif ultra innovant d'usage des eaux pluviales et de voiries traitées et dépolluées qui permet d'assurer leur réutilisation pour les espaces verts mais également de « rafraîchir » l'espace public.
  • Afin de soutenir une commande publique responsable, Toulouse Métropole a co-élaboré la charte « Agil'T » d'engagement au développement durable, conçue pour les entreprises du territoire, en partenariat avec les chambres consulaires et le pôle de compétences en achats responsables Synethic.
  • Obtention du label « Ville durable et équitable » : Marianne d'Or du développement durable pour Toulouse Métropole en 2015, « Villes de demain » (Appel à projet « Démarche EcoCité »), démarche « intelligente » appliquée aux écoquartiers avec l'obtention des financements pour la seconde tranche en février 2016.
  • Qualité de l'air : vote le 28 juin 2018 d’un programme d’actions Qualité de l’air avec des actions nouvelles fortes (prime Air Bois, prime Aide à l'acquisition d'un vélo électrique, flotte exemplaire peu émissive) et Engagement de mise en œuvre d’une Zone à faible émission (ZFE) d’ici fin 2020.
  • Plan Climat Air Energie et changement climatique - lutte contre le phénomène des Îlots de Chaleur Urbains (ICU) :  Mise en place d'un monitoring du phénomène avec la mesure et le suivi des ICU sur le territoire métropolitain (avec Météo-France et le CNRM), engagé en 2016, et production d’une carte des ICU et zones de fraîcheur en juin 2019.
  • Nous avons apporté notre soutien au Forum des Alternatives "Alternatiba" en 2015 et en septembre 2017.
  • Notre plan d'adaptation aux changements climatiques, le PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) a été élaboré en 2018.
  • Nous avons organisé une fête de l'Énergie en octobre 2014.

Environnement

  • Création d’un théâtre de verdure et de belvédères aux abords du pont Saint-Michel (2018 et 2019) au nord de l’île du Ramier, qui préfigurent la transformation de l’ensemble de l’île en poumon vert, en concertation avec les Toulousains.
  • Constitution progressive de 5 grands parcs toulousains, à l’image du Grand Parc Garonne, pour irriguer l’ensemble de la ville à l’horizon 2030.
  • Création des jardins de la Ligne en juin 2017 sur le site de Montaudran, inspirés de la végétation des pays traversés par la ligne historique de l’Aéropostale.
  • Végétalisation de la ville à tous les étages, de la place du Busca au parc de la Violette en passant par les projets sélectionnés dans le cadre de l’opération “Dessine-moi Toulouse”.
  • Plan Climat Air Energie : nous candidatons au Label européen CITERGIE (Climat Energie), l'annonce des résultats devrait se faire en juillet 2019.
  • En 2018, nous avons obtenu le renouvellement "3 fleurs"' du Label Villes et Villages fleuris
  • Toulouse Métropole a engagé, respectivement en 2014 et en 2016, deux schémas directeurs pour ses compétences Eau Potable et Assainissement. Après une première phase consacrée à la collecte des données de terrain, à l'unification et à la capitalisation des connaissances, ces études se sont concentrées sur l'exploitation de ces données pour prendre la mesure des problématiques posées sur les 37 communes de Toulouse Métropole. Ainsi, l'ensemble des composants du système de production et d'alimentation en Eau Potable et de collecte et d'épuration des eaux usées a fait l'objet d'un diagnostic détaillé qui a permis à la Métropole d'acquérir une connaissance approfondie de son patrimoine.  En lien avec le PLUi-H, ces études cadres ont permis de mesurer l'adéquation de nos systèmes avec le développement urbain de notre territoire. Des programmes prospectifs ont fait l'objet d'une validation spécifique. Ainsi, c'est un programme colossal d'investissement, de l'ordre de 740 millions d'euros, que Toulouse Métropole, via son prix de l'eau, financera entre 2017 et 2035.
  • Bien que le niveau de Qualité de l'eau actuel soit d'excellence (99,9% de conformité), Toulouse a souhaité engager un programme d'investissement pour améliorer le niveau de traitement sur ses usines de production d'eau potable et anticiper les normes futures de potabilisation. Ce programme, nommé "Qualité +", d'un montant de 42 M€, consiste à la mise en place d'un traitement de type Charbon actif en micrograins et UV sur les 3 usines de production de l'agglomération (Pech David et Clairfont à Toulouse et Marquisat à Tournefeuille). Les niveaux de performance à venir permettront un abattement des normes les plus strictes à venir notamment en termes de micropolluants et perturbateurs endocriniens.
  • Projet agricole et alimentaire de territoire : en 2018 Toulouse Métropole a été lauréat d’un appel à projets national « Projet alimentaire de territoire » ; dans ce cadre, la collectivité engage à la fois des actions pilotes sur le territoire (salon inversé producteurs consommateurs en lien avec le Grand Marché (ex marché-gare) en mai 2019, défi famille à alimentation positive) et une concertation avec l’ensemble des parties prenantes (professionnels, associatifs, institutionnels) pour préciser le plan d’actions (ateliers mai – juin 2019)
  • PCAET : le plan climat air énergie territorial adopté le 28 juin 2018 fixe des objectifs ambitieux (-40 % des émissions de gaz à effet de serre, doublement de la production des énergies renouvelables) et décline un plan de plus de 80 actions avec une forte mobilisation des acteurs du territoire (associations, entreprises, étudiants, communes) au travers d’ateliers des idées PCAET, de hackatons, et du Village du Climat.
  • Afin d'améliorer la qualité de l'eau potable sur les communes du Nord de la Métropole (Aucamville, Fenouille, St Jean, Castelginest, Fenouillet, Launaguet,…) Toulouse Métropole et le Syndicat Intercommunal des Eaux des Cantons Centre et Nord de Toulouse (SIECN) ont convenu, d’un commun accord, de la mise à l’arrêt de l’usine de production d’eau potable de Lacourtensourt. Le projet, d'une valeur de 10,7M€ consiste à mettre à l’arrêt l’usine de Lacourtensourt et à desservir l’ensemble des abonnés sous son périmètre via une interconnexion avec le réseau toulousain par l’intermédiaire d’une canalisation de type « feeder » (canalisation de transport d’eau)
  • Toulouse Métropole s'est dotée d'une véritable Autorité Organisatrice de l'Eau et de l'Assainissement depuis le 1er février 2019. Composée de 91 agents dont 42 ingénieurs, cette direction pilotera le programme ambitieux d'investissement, préparera de manière prospective les infrastructures aux enjeux futurs et contrôlera la bonne exécution des exigences contractuelles et performantielles des Délégatations de Service Public. A ce titre, 25 agents seront affectés au Domaine Gestion des Services Publics, organe de contrôle de l'Autorité Organisatrice.
  • Toulouse Métropole a engagé le projet "Ginestous Innovation" destiné à réutiliser les eaux usées traitées en sortie de la station d'épuration. Intégré au sein de la pilotique générale de la collectivité en matière d'économie circulaire, cette nouvelle production d'eau permettra notamment d'irriguer le nouveau Golf, bord de Garonne et éviter l'utilisation d'eau potable ou de Garonne.
  • En collaboration avec l'Agence de l'Eau Adour Garonne, un suivi de micropolluants organiques a été entamé en plusieurs points du réseau de Toulouse, en entrée et en sortie de la station d'épuration Ginestous-Garonne. Les résultats permettront de mieux comprendre l'origine des rejets et d'entamer des actions auprès d'éventuels pollueurs.
  • Nous avons répondu en 2016 à l'appel à projet « réduire les pollutions domestiques » de l'Agence de l'eau.
  • Dès 2015, nous avons lancé le Schéma Directeur d'Assainissement de Toulouse Métropole.
  • En 2016, nous avons répondu à l'appel à projet de l'Agence de l'eau « réduire les fuites dans les réseaux d'eau potable », bien que les fuites sur notre réseau soient faibles comparativement à la moyenne nationale. En 2016 et 2017, dans le cadre d'un second appel à projet, le projet de Toulouse Métropole a été retenu et devrait percevoir une subvention d'environ 800 000 € pour le renouvellement de ses canalisations d'eau potable.
  • Toulouse Métropole a sécurisé l'alimentation en eau du secteur nord de Toulouse et de Blagnac. A notre demande, les équipes du concessionnaire ont procédé en 2015 à la pose d'un ensemble de vannes sur une conduite majeure qui alimente Blagnac depuis Toulouse.
  • Soucieux de la qualité de l’air et de la lutte contre les allergènes, nous sommes engagés dans un projet de Pollinarium sentinelle en lien avec l’ARS
  • Mise en place d'un « Drive » fermier à la ferme municipale de Candie, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture. Il permet l'achat et le retrait de produits fermiers locaux.
  • Montée en gamme du vin BIO produit par la régie agricole municipale de Candie.
  • Qualité des sols : Inventaire historique urbain réalisé en 2016, diagnostics des sites Toulouse-Fondeyre, Empalot, Cartoucherie réalisés en 2016, étude de sol à l'ouverture d'un Jardin Partagé selon les demandes.
  • Agriculture et Alimentation : dès 2015, réalisation d’une étude sur l’Auto-suffisance alimentaire et le développement de nouvelles filières économiques.
  • Préserver la biodiversité et les espaces verts : - Création d'une « boîte à outils biodiversité » avec fiches techniques dans le cadre du Club21 de Toulouse Métropole : mai 2017, - Identification de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques, existants ou à créer : 2015.
  • Pour la préservation de la biodiversité et des espaces verts, les réservoirs de biodiversité et les corridors écologiques, existants ou à créer, sont pris en compte dans le nouveau Plan Local d'Urbanisme intercommunal et de l'Habitat métropolitain.
  • Biodiversité et Nature en ville : création d'un groupe de travail « Pollinisation et Apiculture » dans le cadre du Club21 de Toulouse Métropole en 2017.
  • La collectivité a engagé en 2016 une démarche de recensement, de valorisation, de sensibilisation et d'intégration de la biodiversité dans l'urbanisme pour améliorer la prise en compte de la faune et de la flore dans les projets urbains.
  • En 2016, nous avons mis en place un suivi écologique avec recensement des espèces (taille, évolution, stratégie de gestion et acquisition d'information) pour déposer une déclaration en zone Natura 2000.
  • Nous avons lancé une grande démarche de fleurissement des jardins, des parcs et des points fleuris de Toulouse, en valorisant les plantes de saison (printemps-été et automne-hiver) et les plantes vivaces (pérennes). Nous favorisons, ainsi, la culture de ces plantes "durables", économes en eau, adaptées aux sols, et résistantes aux changements climatiques.
  • Un Plan Arbres a été mis en œuvre avec, dans le cadre de la réorganisation des Jardins et Espaces Verts, un service de « l'arbre en ville », composé de 10 agents, spécialisé dans un plan de gestion des arbres : protection du patrimoine arboré et cohérence du renouvellement des plantations.
  • Nous avons mis en place des clauses de protection des arbres lors des chantiers, des mesures compensatoires prévoient qu'au moins un nouvel arbre soit replanté si un abattage est inévitable.
  • Au sein des serres municipales, nous augmentons la production de vivaces (peu gourmandes en eau) pour agrémenter les jardins secs et autres espaces verts de la ville.
  • Nous avions prévu de planter 1000 arbres par an, nous en avons planté près de 18 000 en 5 ans. Pour réduire les îlots de chaleur urbaine, pour accompagner les grands chantiers, pour créer un bois comme aux Argoulets ou un espace végétalisé à Montaudran avec les Jardins de la Ligne, nous choisissons les essences d'arbres adaptées aux évolutions climatiques.